FUSION SECURITE SOCIALE ET MUTUELLES

La fusion Sécurite Sociale et mutuelles: provocation ou réforme pertinente de notre système assurantiel.

Dans une tribune de Challenge (N° 513 du 16 au 22 mars) http://www.challenges.fr Didier Tabuteau (Chaire Santé à Science-Po Paris) aborde un thème qui devrait interpeller nos candidats à la présidence de la république: la réforme de l’assurance maladie avec une proposition claire, la fusion Sécurité Sociale et mutuelles

Pourquoi la France veut-elle garder une système vieux de 60 ans, qui perd progressivement de son efficacité et qui est à la source du développement d’une myriade de mutuelles et d’assurances complémentaires qui se battent à coups de publicité dispendieuse. Le système n’est plus transparent pour les usagers. La Sécurité Sociale n’est plus universelle. Si elle prend charge à 100% les maladies graves, elle ne rembourse, avec le système de forfaits, que 90 des frais d’hospitalisation et moins de 50 % des soins quotidiens et de façon très réduite certains soins (optiques, soins dentaires etc.). Le système mutualiste pourrait être bénéfique car très concurrentiel? Mais il est malheureusement  rendu très opaque par les différents niveaux de remboursement, de multiples prestations et des forfaits dont les taux varient avec l’âge ou les moyens financiers des clients. Ce système pénalisent les personnes âgées et les personnes à faibles revenus, qui prendront des risques en reportant des soins primaires et surtout les soins de prévention. Les usagers ont bien du mal à avoir une idée précise du remboursement exact qu’ils obtiendront in fine. De plus ils n’ont pas toujours le choix du prestataire avec des mutuelles d’entreprise, ni peut être même des soins, les assureurs pouvant les orienter vers des centres de soins avec lesquels ils ont développé des accords voir leurs appartiennent pour certaines assurances ou mutuelles.

Un candidat, François Fillon, soucieux des économies à faire, a proposé de limiter la prise en charge des affections graves à la Sécurite Sociale. Tollé immédiat et révision immédiate.

Les intérêts des uns et des autres divergent, et sont trop importants par les bénéfices engendrés pour que toute esquisse de réforme ait une chance d’aboutir, alors que les frais de gestion ou de recouvrement des cotisations ne sont même pas discutés.

Pourtant l’idée de Didier  Tabuteau est simple et pleine de bon sens: une assurance maladie universelle. Il en ressort une économie de gestion, une simplification administrative en évitant le redondance des dossiers et des économies de publicité. On reviendrait vers plus d’efficacité, plus de transparence pour la prise en charge des prestations, plus d’équité entre les usagers pour l’ensembles des soins. La prise en charge des dépassements d’honoraires de dépendrait plus du bon vouloir des mutuelles. Les économies induites permettraient de revaloriser de façon pertinentes les honoraires avec une disparition des secteurs, d’accentuer la médecine de prévention avec des moyens adaptés en redéployant en particulier les personnels qui font doublons dans la seule gestion des dossiers.

Ce n’est pas quelques minutes de débats sur un plateau de télévision qui permettront aux candidats de faire de vraies propositions réformistes. Notre système de santé est performant, mais sa prise en charge économique est obsolète. Souhaitons que le prochain président prenne la décision de rassembler et consulter des spécialistes de l’économie de la Santé comme Daniel Tabuteau pour engager une réforme efficace qui permettent de sortir des déficits fonctionnels.

Philippe Martin

Moovcare™️: Nouvel outil pour la surveillance des cancers du poumon

Fabrice Denis et la Société SIVAN innovation http://www.sivan-innovation.com ont mis au point un dispositif médical de type web-application appelé Moovcare™️ qui va impacter très fortement la surveillance des cancers du poumon.

On quitte la surveillance standardisée pour une surveillance personnalisée qui permet au patient de devenir l’acteur de sa propre surveillance. Cette surveillance repose sur l’analyse dynamique des symptômes via un questionnaire que le patient rempli de façon hebdomadaire sur un simple smartphone. Les données sont passées au crible d’algorithmes puissants qui vont envoyés des alertes au médecin référent.

Par une détection précoce des récidives et des complications, l’application permet une amélioration de la survie globale avec des preuves scientifiques. L’essai clinique randomisé phase III multicentrique a fait l’objet d’un intérêt tout particulier à l’ASCO 2016 (LBA ASCO 2106) (Denis et al. j natl cancer inst in press). Les patients, avec une meilleur état général, peuvent recevoir des traitements de deuxième ligne sans réduction des doses, pour une meilleure efficacité.

Les imageries inutiles sont réduites de 49%, de même que les transports. Les patients en liaison quasi permanente avec son médecin est beaucoup moins stressé et affiche une qualité de vie améliorée, d’où une adhésion très forte à ce programme.

L’intelligence artificielle (IA) est à nouveau au service de la médecine, en partant d’une théorie mathématique (la théorie du chaos, avec sa sub-division relation proie-chasseur) pour aboutir à la valorisation de la clinique séméiologique.

Dès sa mise sur le marché, ce dispositif médical, classe I CE, devrait obtenir un grand succès

LA SANTE au cœur de votre métier



LA SANTE au cœur de votre métier

Progrès et innovation par le partage d’expérience avec une vision externe, objective et indépendante.

a

Un accompagnement sur mesure

  • pour optimiser votre structure
  • développer
  • innover
  • former
  • auditer
  • accroitre qualité-sécurité dans vos pratiques

PM santé consulting à votre service pour votre développement innovant qualitatif et sécuritaire et pour la réussite de vos projets

Dr Philippe MARTIN
CEO PM santé consulting